Hiver 2014: tout en vert, tout en chaude humidité sous les latitudes tropicales.
Hiver 2015: après la pluie vient enfin la neige, et d’un coup tout est blanc, blanc, blanc. Heureusement que les oiseaux viennent chercher un peu de réconfort (entendez par là des graines) dans le jardin pour donner quelques couleurs.

01022015-DSC_0602  02022015-DSC_0611
La maison à mis son bonnet blanc, comme la grange des voisins

02022015-DSC_0617 Le village tout entier semble sommeiller son son édredon de flocons

 

02022015-DSC_0608    02022015-DSC_0607 Depuis le balcon, la vue sur le voisinage s’ourle peu à peu d’un feston de glace.

 

01022015-DSC_0590 01022015-DSC_0586
Les enfants en profitent tant qu’ils peuvent. Après toute un journée passée dehors, il n’y a pas moyen de les faire rentrer, ils restent encore à creuser des igloos ou améliorer leurs figures de style. Ils ne semblent jamais sentir le froid, eux qui étaient pourtant l’an dernier à la même époque tous les jours ou presque en maillot de bain (seule Carine se dit en superposant pull et doudoune qu’elle a bien perdu l’habitude en une seule petite année…).

 

03022015-DSC_0632  31012015-DSC_0094 24012015-DSC_0115 24012015-DSC_0238

Du coté des oiseaux, certes il y a moins d’espèces à observer ici qu’au Honduras, Costa Rica, Equateur ou Pérou, surtout au cœur de l’hiver. Mais celles qui restent sont fidèles et viennent chaque jour colorer le blanc du jardin : chardonnerets en bande, bouvreuils en couple (ici le mâle) ou pic épeiche solitaire, chacun sa stratégie pour venir faire ses réserves de graines.
Toujours pour notre plus grand bonheur !

Les MaPaToClaYa sous la neige